L’univers joyeux et poétique de l’Escampette

Tout a commencé il y a plus de 100 ans, mon arrière-arrière grand-père, dit Pierrette, a eu l’ambitieux projet, pour ses 3 fils musiciens, de construire une maison dotée d’une salle de spectacle qui ‘ferait danser le village et toutes les Basses-Alpes’. C’était en 1912 à Valensole. Les bals et séances de cinéma en ont habillé de joie les murs et bercé l’enfance de mes ancêtres jusqu’à celle de mon père…

Je grandis dans ce village puis adulte, fais un petit tour dans l’enseignement, les élèves sont jeunes, français, âgés, illettrés, étrangers, en vacances, scolarisés, en détresse, volontaires ou réfractaires…c’est déjà tout un voyage qui m’invite à l’échange!

Vient ensuite, la route du clown avec un spectacle tout public Le Conteur Do et divers stages au Hangar des Mines auprès de Michel Dallaire, Christine Rossignol, Daphné Clouzot, magnifiques personnes qui m’ont touchée à bien des aspects .

Un orgue de barbarie traverse ma voie, j’y prête la mienne et ainsi commence une aventure en chansons qui dure depuis 14 ans. Le clown m’accompagne et ensemble nous embarquons le public dans la fantaisie!

C’est Pascalette qui se sépare de son manège à pédales , je l’adopte et marie les tours de pédales à ceux de la manivelle, moi qui n’étais pas spécialement sportive, c’est un nouveau challenge!

L’ukulélé s’invite au voyage en autodidacte…

L’univers poétique et joyeux est là! Vive le musette, la guinguette et…le jazz!

Oui, le jazz, au hasard d’une rue, je découvre Florence Tu Hong en concert. Le scat et les standards m’interpellent, j’aime cette fluidité d’improvisation et décide d’approfondir ce nouveau chemin vocal…

LA POESIE ne m’avait jamais quittée. Poèmes, aphorismes & dessins se posent sur deux recueils parus aux Éditions GROS TEXTES / ALPES VAGABONDES
L’Amour avec un grand -2022-
Tant que faire ce peu, mieux vaut se perdre au bon endroit -2020- 

Un troisième est en route…

Automne 2022, la disparition et les mots de Christian BOBIN me touchent, j’en fais un spectacle > TENDRE VERS LE BEAU

2023 commence avec une mise en commun d’énergies, de compétences et de possibles. Frédéric me rejoint au manège et la guitare remplace l’ukulélé. Ensemble nous composons des chansons, sur les oiseaux beaucoup !


Depuis le manège continue de plus belle avec deux fois plus de joie dans les cœurs !

Retour en haut